COMMENT PRÉPARER LES ORAUX DE RATTRAPAGE

Quelques conseils judicieux

COMMENT PRÉPARER LES ORAUX DE RATTRAPAGE

Quelques conseils judicieux

Publié le 25 mai 2016

Comment bien se préparer aux oraux de rattrapage

Ouf, on vous laisse une deuxième chance pour obtenir le Bac ! Nombreux sont ceux qui redoutent particulièrement l’épreuve des oraux, puisqu’ils seront seuls devant un examinateur tout puissant (ou presque).

Voici quelques astuces pour être bien préparé aux oraux de rattrapage. La bonne nouvelle, c’est que vous n’êtes pas loin de la moyenne exigée. Un tout petit effort et la barre fatidique sera franchie. Avant tout, il faut choisir stratégiquement les deux matières où vous pouvez gagner le plus de points et où vous êtes capable de faire mieux. Si vous vous sentez à l'aise avec la prise de parole, peut-être faudrait-il choisir plutôt l'histoire ou les langues ? C’est le moment de demander conseil à un professeur qui vous connaît bien et pourra certainement vous conseiller avec bienveillance.

 Vient le moment des dernières révisions. Vous avez alors un nouvel atout dans votre manche : l'expérience de vos amis qui ont eu d’excellents résultats aux épreuves. Leurs fiches de révision devaient être de qualité, et, cela tombe bien, ils n’en ont plus besoin. C’est parfait pour voir une matière sous un nouvel angle. Enfin, n'oubliez pas qu'il s'agit d’un exercice oral, ce implique que votre tenue vestimentaire, votre présentation, vos gestes et votre vocabulaire comptent. Ce qui veut dire par exemple, que le chewing-gum est certainement à oublier !

L’épreuve orale se déroule en deux étapes de 20 minutes : 20 minutes de préparation, 20 minutes de conversation. Côté préparation, ne notez que des mots ou phrases-clé. Le temps imparti ne suffit pas pour écrire un brouillon, et de toute façon, on vous ne demande pas de lire mais de pouvoir vous baser sur vos notes pour développer une argumentation claire. Ensuite, essayer de parler lentement et clairement. Ne vous précipitez pas, malgré le stress. L'examinateur aura certainement des questions à vous poser et elles sont le moyen pour lui d’aller à la pêche aux arguments qui manquaient encore dans votre exposé. Il n'est pas là pour vous piégier mais pour évaluer l'étendu de vos connaissances et de vos efforts. Même si vous ne savez pas répondre à une question, vous pouvez toujours essayer de formuler une hypothèse si vous n'êtes pas sûrs de vous. Gardez bien en tête que vous êtes deux à vouloir réussir le rattrapage : le professeur et vous! Alors respirez, c’est presque gagné !